Le Temple

Façade du temple. Photo MICRO-MEDIA

Le temple de Vaux-sur-Mer a été reconstruit de 1841 à 1848 sur l’emplacement de l’ancien temple de la « Religion Prétendue Réformée », démoli en 1683, à la suite des persécutions exercées contre les huguenots par le pouvoir royal, depuis le siège de La Rochelle de 1628. Après la Révocation de l’édit de Nantes en 1685, aucun temple n’avait échappé à la destruction. Bravant les brimades et les conversions forcées, les foyers du protestantisme subsistaient dans les « Assemblées du désert » et les « maisons d’oraison » clandestines. Après le Concordat de 1801 et le rétablissement d’une véritable liberté de conscience, la communauté protestante reconstruit ses lieux de culte dans tous les villages de la presqu’île d’Arvert.

Le temple au XIXe siècle (côté marché), coll.B.Ellie

Le temple de Vaux-sur-Mer se compose d’une grande salle rectangulaire, éclairée par des baies en plein cintre (en forme de demi-cercle). Il présente une des premières façades néo-classiques à fronton triangulaire du Pays Royannais. La chaire du pasteur surplombe le dallage en terre cuite et l’alignement austère des bancs de bois. Une haute tribune domine la salle dépourvue d’ornement. C’est un lieu de culte mais aussi d’exposition et d’animation très apprécié.

L'intérieur du temple. Photo MICRO-MEDIA

 

Textes Daniel Lesueur
Ville de Vaux-sur-Mer – MICRO-MEDIA